lundi 3 septembre 2007

Zoom sur...Laelia albida

Laelia albida fait partie des Laelias mexicains. Il fut découvert près d'Oaxaca, dans la région de Mexico (introduit pour la première fois en Europe en 1832). Cette plante pousse sur les chênes dans les montagnes, entre 2500 et 3000 mètres d'altitude. Ses racines parcourent l'écorce des arbres, à peine recouvertes par quelques mousses. A cette altitude, elle subit une période de dormance avec peu ou pas de pluie. Les nuages, continuellement présents, fournissent alors suffisament d'humidité pour empêcher la déshydratation.

Les fleurs sont généralement entièrement blanches ou blanches avec le lobe median du label rose et comportent par ailleurs trois lignes renflées de couleur jaune sur le labelle, dont la base est également tachée de rose-pourpre. Mais il existe encore d'autres coloris dont le remarquable jaune-souffre pâle.




Les pseudobulbes sont petits, de forme ovoïde et les feuilles fines et longues (jusqu'à 18 cm). La hampe florale atteint jusqu'à 50 cm et compte jusqu'à 10 fleurs de 4/5 cm de diamètre.

Les conditions extrèmes de son biotope rendent la plante délicate à maintenir durablement en culture. Elle a besoin, outre une période de dormance, d'une forte luminosité.

Il existe plusieurs hybrides naturels: L.finckeniana aussi connue sous le nom L.crawshayana (x L.anceps), L.eyermaniana (x L.speciosa), L.leucoptera ou L.ashworthii (x L.furfuracea).

3 commentaires:

Janwalcjak a dit…

Tu aurais peut-être des conseils de culture plus précis pour cette petite merveille ?

On m'appelle nico... a dit…

pour sa culture:
une forte luminosité toute l'année,
des écarts de températures jour nuit de 10°c ou +,
arrosages abondants en période de croissance, puis repos au frais (10°c) avec des arrosages parcimonieux,
culture en pot d'écorces de pin, de chêne liège concassés...

Janwalcjak a dit…

Merci pour ta réponse !